Créer un site internet

Le renard et l'enfant

Le Renard et l'Enfant est un film français réalisé par Luc Jacquet, sorti en 2007.

Deuxième long métrage cinématographique de Luc Jacquet après La Marche de l'empereur, ce film est sa première fiction. Bertille Noël-Bruneau interprète le rôle principal de la petite fille qui fait la rencontre d'un renard.

Synopsis

Une mère raconte à son fils un épisode de son enfance.

Lors d'une promenade un matin d'automne, alors qu'elle était une petite fille d'une dizaine d'années, elle aperçoit un renard. Immédiatement fascinée par cet animal, elle oublie toute sa peur. Elle passe alors son temps à le retrouver et tenter de l'avoisiner. La fillette et le renard se lient progressivement d'amitié, malgré la nature mystérieuse et farouche de l'animal. La petite fille vit ainsi une aventure qui modifiera sa vie et son attitude vis-à-vis de la nature.

Après les manchots dans La Marche de l'empereur, Luc Jacquet fait du renard (ici un Vulpes vulpes) l'un des héros de son deuxième long métrage.

Fiche technique

Titre original : Le Renard et l'Enfant
Réalisation : Luc Jacquet
Scénario et adaptation : Luc Jacquet et Éric Rognard, d'après une histoire originale de Luc Jacquet

Musique

Composition : Evgueni Galperine, Alice Lewis et David Reyes
Orchestration : Hervé Jamet et David Reyes

Photographie : Éric Dumage, Gérard Simon et François Royet pour la partie fiction, Jérôme Maison, Jérôme Bouvier et Cyril Barbançon pour les plans documentaires animaliers
Montage : Sabine Emiliani
Décors : Marc Thiébault
Costumes : Pascale Arrou
Son : Jean-Baptiste Benoit et Adrien Roch
Design sonore et supervision du montage son : Laurent Quaglio et Germain Boulay
Mixage son : Gérard Lamps
Responsable animalier : Pascal Tréguy
Dressage des renards : Marie-Noëlle Baroni
Production : Yves Darondeau, Emmanuel Priou et Christophe Lioud
Sociétés de production : Bonne Pioche et France 3 Cinéma
en association avec Wild Bunch, avec la participation de Canal+ et avec le support du Conseil général de l'Ain
Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures (France), Wild Bunch (ventes internationales)
Budget : environ 13 millions de dollars
Pays d'origine :  France
Langue originale : français
Durée : 92 minutes

Distribution

Isabelle Carré, narratrice et interprète du film.
Bertille Noël-Bruneau : la petite fille
Isabelle Carré : narratrice et petite fille devenue adulte
Thomas Laliberté : fils de la petite fille devenue adulte
Titus, Max et Swannie : les principaux renards « acteurs »

Narratrices dans les versions étrangères :

en allemand : Esther Schweins
en anglais : Kate Winslet
en italien : Ambra Angiolini

Autour du film

Genèse et tournage du film

Le Renard et l'Enfant se situe dans la même démarche écologique que La Marche de l'empereur ; après son film oscarisé, Luc Jacquet voulait se focaliser sur ce qu'il appelle la « zone de contact entre l'homme et la nature ». Il avait également envie de mettre en scène un renard dans un film car il se dit fasciné par cet animal « libre, insoumis, qui est aussi l'un des premiers héros de la littérature française ». Ce projet est ainsi plus ancien que la réalisation de La Marche de l'empereur car Jacquet considère que « c'est le fruit de 40 ans de réflexion personnelle sur les liens qui nous unissent aux animaux »8. Au fil de ses réflexions sur ce projet, le réalisateur se souvient d'une expérience personnelle marquante, celle d'une rencontre avec un renard lorsqu'il était enfant . Si ce souvenir ne constitue pas le point de départ du projet, il devient dès lors l'inspiration première du scénario. La première scène du film reprend ainsi ce que Luc Jacquet a réellement vécu. L'histoire du film s'inspire également d'un extrait du Petit Prince de Saint-Exupéry .

Jacquet a toutefois décidé de remplacer le petit garçon qu'il était par une petite fille dans le film, considérant que cela apporterait plus d'« émotion » et de « douceur » et « contrebalançait le côté aventureux du récit ». La jeune actrice Bertille Noël-Bruneau a été choisie parmi 800 candidates  rencontrées par la directrice de casting Maguy Aimé, qui l'avait déjà repérée pour l'un des rôles principaux de La Petite Chartreuse (2005). Luc Jacquet précise qu'il n'avait pas eu, au départ, l'intention de chercher une fille dont les cheveux roux correspondraient à la fourrure du renard.

Le renard du Petit Prince de Saint-Exupéry (ici représenté au musée d'Hakone), une des inspirations du scénario.

Le film a été tourné sur le plateau de Retord (Ain), que le réalisateur connaît bien pour y avoir passé son enfance, ainsi que dans les Abruzzes, en Italie. Initialement, Luc Jacquet n'avait pas envisagé de tourner dans l'Ain et avait envoyé un assistant faire des repérages dans de nombreux pays européens avant de se rendre compte que l'Ain lui offrait de nombreux éléments nécessaires au film. Certaines scènes ont même été tournées à 500 m du domicile de Luc Jacquet8. Le film a nécessité un mélange de techniques de tournage, entre fiction et documentaire et Luc Jacquet a gardé la liberté d'improviser des plans en fonction de ce que la nature lui offrait lors du tournage. Jérôme Maison a commencé à filmer les premiers plans de nature en Italie alors que Luc Jacquet était à Hollywood pour recevoir son Oscar pour La Marche de l'empereur. Une équipe a en effet tourné des plans documentaires pendant six mois afin d'observer les renards des Abruzzes à l'état sauvage, de s'habituer à leur comportement et d'alimenter le scénario qui s'écrivait alors en parallèle. C'est ensuite dans l'Ain que la fiction a été tournée avec un total de trente semaines réparties sur les quatre saisons9. Certaines séquence ont nécessité une très grande patience : cinq jours ont par exemple été nécessaires pour filmer, avec la lumière souhaitée, le lever de soleil tel qu'on le voit au générique. D'autres ont réservé des surprises : alors qu'une scène était prévue avec un renard apprivoisé (celle dans la tente), un renard sauvage est apparu par hasard et la scène a été tournée avec lui.

Pascal Tréguy, responsable animalier du film, a eu pour tâche de chercher les différents animaux mentionnés dans l'histoire (de la salamandre à l'ours) et notamment des renards ayant l'habitude de côtoyer des êtres humains. Il a alors rencontré Marie-Noëlle Baroni, qui vit avec des renards et travaille avec eux sur des spectacles pour enfants20. Plusieurs renards ont été utilisés pour le rôle de « Titou », à la fois des renards sauvages filmés en Italie, des renards « acteurs » et quelques faux renards pour certains plans. Le choix des renards dépendait de la scène à tourner, les plus âgés étant par exemple plus pertinents pour les plans de rencontre et de contact avec la petite fille. Titus, un des renards apprivoisés par Marie-Noëlle Baroni ayant joué dans le film, est mort quelques mois après la sortie du film, le 17 mars 2008, à l'âge très avancé de 12 ans. Le film a obtenu un visa de la Fondation 30 millions d'amis pour avoir respecté les 36 points de sa charte sur le traitement des animaux lors des tournages.

Commentaires et analyses

L'histoire du film prend la forme d'un conte pour lequel Luc Jacquet n'a pas souhaité reproduire la nature telle qu'elle existe réellement9. En tournant dans plusieurs lieux, il a ainsi créé « un paysage idéal en juxtaposant des petits bouts de nature issus de lieux souvent très éloignés les uns des autres ». En adoptant les points de vue d'un enfant et d'un renard, le réalisateur a également voulu transmettre son propre émerveillement face à la nature.

Pour Isabelle Carré, ce film laisse aux enfants « le temps d'imaginer, [...] de rêver », contrairement à de nombreux films d'animation qui leur sont adressés.

Origine wikipédia

le-renard-et-l-enfant-le-renard-et-l-enfant-the-fox-and-the-child-12-12-2-7-g.jpg

le-renard.jpg

le-renard-et-l-enfant-le-renard-et-l-enfant-the-fox-and-the-child-12-12-2-8-g.jpg

Bande annonce


Extrait

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 05/07/2021

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site